La vie après le confinement: Et maintenant qu’allons nous faire…

La vie après le confinement: Et maintenant qu’allons nous faire…

La vie après le confinement

Dans quel état sortons nous du confinement ?. Quelles traces laissera-t-il sur notre psychisme, sur nos propres corps et sur le corps social ?.

Eviter les autres dans la rue, craindre de les toucher, porter un masque, se méfier des portes ou de la foule, faire son deuil….C’est toute notre vie intime et sociale que nous allons devoir réinventer. En effet c’est par le toucher que nous tissons du lien, que nous partageons nos peines et nos joies. Si nous ne pouvons pas pleurer ensemble aux enterrements ou faire la fête ensemble aux mariages, ces événements ne sont plus que l’ombre d’eux même. La poignée de main, la bise et l’étreinte sont autant de gestes qui marquent l’intensité de nos liens. Le covid19 en nous en empêchant, nous montre l’importance du toucher dans les relations aux autres. Avec les amis les plus proches et la famille, il y a en permanence des contacts volontaires, des gestes, des caresses auxquels nous ne prêtons pas attention consciemment.

Le contact, la vie en société, la convivialité ont été mis à mal. Nous avons vécu une rupture de liens entre les générations sur la base de « je protège mes parents, je protège mes grands parents, je protège les personnes fragiles, je me protège… ». Protection indispensable et opérante, puisqu’elle a empêché des milliers de morts, la solidarité a joué.

Et maintenant…. les cafés, les restaurants, les cinémas, les théâtres ont ouvert. Des lieux de retrouvailles que l’on va appréhender en respectant les gestes barrières. Soyons innovants, saisissons nous de ces espaces pour les investir différemment, mais avec toujours autant de plaisir, de joie. Regardons l’autre avec l’envie de faire de nouveau communauté.

La période qui s’ouvre sera pleine d’incertitude, mais nous sommes en capacité de penser une société et une économie plus solidaires.